Rencontre québécoise internationale des écrivains (RQIE)

L’institution tire son origine d’une première « Rencontre des poètes canadiens » , organisée en 1957 par Jean-Guy Pilon et Gaston Miron, dans un Québec qui commence à prendre conscience de lui-même et de sa présence au monde. De 1957 à 1961, les écrivains réfléchiront d’abord sur leur présence comme intellectuels.

La Rencontre connaîtra un deuxième souffle à partir de 1968, grâce à l’animation de l’équipe de la revue Liberté, pour une bonne part. Elle deviendra internationale en 1972, quand les écrivains québécois auront fait le tour de leur jardin.

C’est son organisation intellectuelle autant que matérielle qui fait de la RQIÉ une institution unique. Son cadre n’est pas académique, mais plutôt celui d’une fête littéraire où les esprits se rencontrent sur un thème donné. Il n’y a rien à prouver mais il y a tout à dire. Il n’y a pas de curriculum vitæ à exhiber mais des livres et des idées à échanger.

 

Parmi les écrivains du monde invités à la Rencontre au fil des ans, on peut mentionner Milan Kundera, Julio Cortazar, Edmond Jabès, Mario Vargas Llosa, Leïla Sebar, Andrée Chédid, Vassilis Alexakis, Alessandro Barico, Pierrette Fleutiaux, Charles Juliet, Annie Saumont, Michèle Perrein, Roger Grenier, Valerio Magrelli, Jeanne Hyvrard, Agota Kristof, Antonio Skarmeta, Anne Philippe, Michel Deguy, Juan Jose Saer, Hector Bianciotti, Jean Echenoz, Marie Susini, Rachid Boudjedra, Manuel Scorza, Annie Leclerc, Florence Delay, Herbert Gold, Alfonso Romano de Sant’Anna, Carlo Frutero, Christian Hubin, Jacques Sojcher, Yves Namur et tant d’autres.

Parmi les écrivains québécois, les André Belleau, Jacques Godbout, Jacques Brault, Anne Hébert, Marie-Claire Blais, Madeleine Gagnon, Jacques Folch-Ribas, Yves Beauchemin, Madeleine Ouellette-Michalska, Nicole Brossard, André Ricard, feu Émile Ollivier, Paul Chamberland et Naïm Kattan, entre autres, ont marqué les débats de la Rencontre.

 

Thèmes des années précédentes

  • 1972 : L’écriture et l’errance
  • 1973 : Roman des Amériques
  • 1974 : L’écriture est-elle récupérable ?
  • 1975 : La femme et l’écriture
  • 1976 : Où en sont les littératures nationales ?
  • 1977 : Écrivain et lecteur
  • 1978 : Littérature et réalité
  • 1979 :Et la poésie ?
  • 1981 : Le sacré, la littérature et le profane
  • 1982 : Écrire en l’an 2000
  • 1983 : Écrire l’amour
  • 1984 : L’écrivain/e et l’espace
  • 1985 : L’humour
  • 1986 : La tentation autobiographique
  • 1987 : Écrire l’amour (2)
  • 1988 : La solitude
  • 1989 : L’écrivain/e et la liberté
  • 1990 : Les risques du métier
  • 1991 : Paysages
  • 1992 : La beauté
  • 1993 : L’écrivain/e et la musique
  • 1994 : Regards sur le XXe siècle
  • 1995 : L’écrivain/e et la ville
  • 1996 : La culture au XXIe siècle
  • 1997 : Écrire l’amour, encore…
  • 1998 : Écriture, identités et cultures
  • 1999 : L’écrivain/e et l’enfance
  • 2000 : L’écrivain/e et la guerre
  • 2001 : L’écrivain/e et la réalité
  • 2002 : L’écrivain/e et la nuit
  • 2003 : L’écrivain/e et New York
  • 2004 : L’écrivain/e et la blessure
  • 2005 : La servitude volontaire
  • 2006 : L’éphémère
  • 2007 : L’Aveu
  • 2008 : L’Ailleurs
  • 2009 : Mémoire/s
  • 2010 : Le futur
  • 2010 : Le Futur
  • 2011 : Éros et ses fictions
  • 2012 : Que veut la littérature?
  • 2014 : Le glissement des genres
  • 2015 : L’événement comme (pré)texte
  • 2016 : Lire, écrire, éditer
  • 2017 : Écrire l’art