France Théoret

FRANCE THÉORET

France Théoret, poète, romancière et essayiste, est née à Montréal en 1942. Elle y a fait des études primaires, secondaires et un brevet de pédagogie à l’École normale Cardinal-Léger (1957-1959). Après une année d’enseignement au niveau primaire (1960-1961), elle a obtenu un baccalauréat ès Arts du Collège Marie-Anne Annexe (1965) et une licence ès lettres de l’Université de Montréal (1968). Elle a étudié à l’École pratique des hautes études à Paris de 1972 à 1974. Elle a obtenu une maîtrise ès Arts de l’Université de Montréal en 1977 et un doctorat en études françaises de l’Université de Sherbrooke en 1982. Elle a enseigné au niveau collégial, de 1968 à 1987. Depuis elle se consacre entièrement à l’écriture.

Crédit photo : Valérie Nyes

BIOGRAPHIE COMPLÈTE

Membre de la direction de la revue La Barre du jour de 1967 à 1969, France Théoret a écrit l’un des monologues de la pièce collective La Nef des sorcières, créée au Théâtre du Nouveau Monde en 1976, cofondé le journal féministe Les Têtes de pioche la même année et, en 1979, le magazine culturel Spirale, qu’elle a dirigé de 1981 à 1984. Avec la compositrice Micheline Coulombe-Saint-Marcoux, en 1984, elle a créé Transit, théâtre musical présenté dans le cadre des Journées mondiales de la musique.

La majorité de ses livres sont traduits en anglais. Ses poèmes sont  traduits en anglais, également, en italien, en espagnol et publiés dans plusieurs anthologies. Elle a donné de nombreuses conférences au Québec, au Canada, aux Etats-Unis, en Europe, et en Nouvelle-Zélande. Outre les conférences nationales et internationales, des lectures publiques de poésie, des  entrevues à la radio et dans les librairies ont accompagné ses années d’écriture.

Elle a été écrivaine en résidence à l’université du Québec à Montréal en 1995-1996.

De 1996 à 1999, elle a participé au conseil d’administration de l’Union des écrivaines et écrivains québécois, ce qu’elle avait déjà fait de 1987 à 1990. Elle a oeuvré au Comité langue et souveraineté de l’Uneq pendant trois ans. Elle a fait partie du comité Solidarité Québec-Bosnie de 1993 à 1996, et codirigé l’ouvrage collectif La Bosnie nous regarde. Elle a donné de nombreux ateliers d’écriture de 1985 à 1999. Les rencontres littéraires libres se sont tenues dans les locaux des éditions de l’Hexagone et de la Société littéraire de Laval. En 2006, elle est nommée Ambassadrice de la Faculté des Lettres et sciences humaines de l’université de Sherbrooke. Elle devient membre de l’Académie des lettres du Québec en 2017.

» Dinstinctions

  • Prix Hélène-Pedneault de la SSJB, pour sa contribution sociale à l’avancement des femmes.
  • 2018 – Grand prix Québecor du Festival international de la poésie de Trois-Rivières.
  • 2018 – Finaliste du prix du Gouverneur général, La cruauté du jeu.
  • 2015 – Finaliste du prix Alain-Grandbois, L’été sans erreur.
  • 2012 – Reçoit le prix du Québec Athanase-David pour l’ensemble de son œuvre.
  • 2006 – Finaliste du Prix Ringuet, Une belle éducation.
  • 2000 – Finaliste du Prix Ringuet, Huis clos entre jeunes filles.
  • 2000 – Finaliste du Grand Prix de la ville de Montréal, Huis clos entre jeunes filles.
  • 1998 – Finaliste du Prix Alain-Grandbois, Une mouche au fond de l’œil.
  • 1986 – Concours de nouvelles de Radio-Canada.
BIBLIOGRAPHIE

» Récits et romans

  • Patriarcat, Montréal, 2021
  • Les Querelleurs, Chicoutimi, La Peuplade, 2018.
  • Le Théâtre de Dieu, Leméac, 2018.
  • Va et nous venge, Montréal, Leméac, 2015.
  • La zone grise, Montréal, Pleine Lune, 2013.
  • Hôtel des quatre chemins, Montréal, Pleine Lune, 2011.
  • La femme du stalinien, Montréal, Pleine Lune, 2010.
  • Une belle éducation, Montréal, Boréal, 2006.
  • Les apparatchiks vont à la mer Noire, Montréal, Boréal, 2004.
  • Huis clos entre jeunes filles, Montréal, Les Herbes rouges, 2000.
  • Laurence, Montréal, Les Herbes rouges, 1996.
  • L’homme qui peignait Staline, Montréal, Les Herbes rouges, 1989.
  • Nous parlerons comme on écrit, Montréal, Les Herbes rouges, 1982 ; édition de poche, 2018.
  • Une voix pour Odile, Montréal, Les Herbes rouges, 1978.

» Essais

  • La forêt des signes, Montréal, 2021.
  • Louky Bersianik, L’écriture, c’est les cris, entretiens avec France Théoret, Montréal, Éditions du Remue-ménage, 2014.
  • Écrits au noir, Montréal, Éditions du Remue-ménage, 2009.
  • Manifeste d’écrivaines pour le 21e siècle, Laval, Trois, 1999.
  • Anthologie des grands poèmes de la poésie québécoise, en collaboration avec Joseph Bonenfant et Alain Horic, Montréal, l’Hexagone, 1999.
  • Journal pour mémoire (journal littéraire), Montréal, l’Hexagone, 1993.
  • Entre raison et déraison, Montréal, Les Herbes rouges, 1987.

» Poésie

  • Cruauté du jeu, Trois-Rivières, Les Écrits des forges, 2017.
  • L’été sans erreur, Montréal, l’Hexagone, 2014.
  • La nuit de la muette, Trois-Rivières, Les Écrits des Forges, 2010.
  • Une mouche au fond de l’œil, Montréal, Les Herbes rouges, 1998.
  • La Fiction de l’ange, Laval, Trois, 1992.
  • Étrangeté, l’étreinte, Montréal, l’Hexagone, 1992.
  • Intérieurs, Montréal, Les Herbes rouges, n°125, 1984.
  • Nécessairement putain, Montréal, Les Herbes rouges, n°82, 1980.
  • Vertiges, Montréal, Les Herbes rouges, n°71, 1979.
  • Bloody Mary, Montréal, Les Herbes rouges, n°45, 1977 ; Montréal, l’Hexagone, coll.  « Typo », 1991 ; Typo, 2011.

» Théâtre

  • Transit, Montréal, Les Herbes rouges, n°129, 1984.
  • « L’Échantillon» dans La Nef des sorcières, Montréal, Les Quinze éditeur; Montréal, Typo, 1992; Typo, 2014.