Georges Leroux

GEORGES LEROUX

Georges Leroux est professeur au département de philosophie de l’Université du Québec à Montréal où il enseigne l’histoire de la pensée grecque depuis 1969. Spécialiste de la tradition platonicienne, il a consacré la plupart de ses travaux à l’étude d’auteurs de la période tardive, en particulier à Plotin. Traducteur, il a fait paraître plusieurs traductions commentées, et récemment une traduction de La république de Platon. Il écrit aussi sur des questions d’esthétique et s’intéresse de près aux problèmes actuels de l’éducation, dans une perspective critique.

Il collabore à plusieurs revues et journaux, notamment à la revue Spirale qu’il a dirigée pendant plusieurs années. Correspondant francophone de l’Institut international de philosophie, il participe aux travaux de la Commission bibliographique pour les publications canadiennes de philosophie en langue française. Il a été professeur invité dans plusieurs universités européennes et américaines, et il est membre de plusieurs sociétés savantes.

Georges Leroux a été reçu à l’Académie en 2003. Il a été vice-président de l’Académie de 2008 à 2010.

Crédit photo : UQAM

BIBLIOGRAPHIE
  • Hospitalité et substitution : Derrida, Levinas, Massignon, Presses de l’Université de Montréal, 2020.
  • Georges Leroux : entretiens, Boréal, 2017.
  • Différence et liberté. Enjeux actuels de l’éducation au pluralisme, Boréal, 2016.
  • Wanderer. Essai sur Le Voyage d’hiver de Franz Schubert, Éditions Nota  Bene, 2011.
  • Partita pour Glenn Gould, Montréal, Presses de l’Université de Montréal, 2007.
  • Paul-Oskar Kristeller : Le concept de l’âme dans l’éthique de Plotin, traduit de l’allemand, présenté et annoté par Georges Leroux, avec une préface de Michael B. Allen, Paris, Librairie philosophique J. Vrin, sous presse.
  • Le devoir de mémoire et les politiques du pardon : Actes du colloque tenu à l’UQÀM, sous la direction de Georges Leroux, Micheline Labelle et Rachad Antonius, Québec, Presses de l’Université du Québec, sous presse.
  • Plotin : L’expérience de Dieu, Paris/Montréal, Desclée de Brouwer/Fides, sous presse.
  • Dexippe : Le commentaire sur les Catégories d’Aristote, texte grec, traduction, et notes, Paris, Société des Belles-Lettres, coll. « Universités de France », sous presse.
  • « Il y aura ce jour » : À la mémoire de Jacques Derrida, textes recueillis par Georges Leroux, Claude Lévesque et Ginette Michaud, Montréal, Éditions À l’impossible, 2005.
  • L’engagement de la parole : Poétique du poème, sous la direction de Georges Leroux et Pierre Ouellet, Montréal, VLB éditeur, coll. « Le soi et l’autre », 2005.
  • Les pensées en bataille : Pour Wajdi Mouawad, sous la direction de Georges Leroux, Montréal, Éditions À l’impossible, 2004.
  • Derrida lecteur, sous la direction de Georges Leroux et Ginette Michaud, Études françaises: Numéro spécial, no 28, 2002.
  • Platon : La république, traduction nouvelle, introduction et notes, Paris, Flammarion, Coll. « GF », 2002; 2e édition revue, 2004.
  • Poésie et politique : Mélanges offerts à Michel van Schendel, sous la direction de Paul Chamberland, Michaël La Chance, Georges Leroux et Pierre Ouellet, Montréal, l’Hexagone, 2001.
  • L’art de vivre : Les stoïciens et Épicure, nouvelles traductions de Janick Auberger et Georges Leroux, appareil pédagogique établi par Martin Godon, Isabelle Rivard et Christian Boissinot, Montréal, Centre éducatif et culturel, 1998.
  • Platon : Le banquet, nouvelle traduction de Janick Auberger et Georges Leroux, appareil pédagogique de Marie-Germaine Guiomar, Montréal, Centre éducatif et culturel, 1998.
  • Platon : Le banquet. Nouvelle traduction de Janick Auberger et Georges Leroux, notes explicatives par Yvon Brès, Paris, Hachette, 1998.
  • Raymond Klibansky : El filosofo y la memoria del siglo : Tolerancia, libertad y filosofia, traduccion de Maria del Mar Duro. Barcelona, Ediciones Peninsula, « Historia, Ciencia, Sociedad », vol. 285, 1999.
  • Le philosophe et la mémoire du siècle: Tolérance, liberté et philosophie, entretiens avec Raymond Klibansky, Paris, Éditions Les Belles-Lettres, 1998.