Pierre Nepveu

PIERRE NEPVEU

Pierre Nepveu est né à Montréal en 1946 et il habite en Montérégie. Poète, essayiste, romancier, il a enseigné la littérature pendant 37 ans, d’abord aux Universités de Sherbrooke, de Colombie-Britannique et d’Ottawa avant de poursuivre sa carrière de 1978 à 2009  à l’Université de Montréal, dont il demeure professeur émérite. Il a aussi été professeur associé à l’Université Laval et professeur invité à l’Université Harvard (États-Unis) et aux universités de São Paulo et du Rio Grande do Sul (Porto Alegre) au Brésil.

Crédit photo : Karine Prévost-Nepveu

BIOGRAPHIE COMPLÈTE

Pierre Nepveu est le co-auteur avec Laurent Mailhot d’une anthologie, La poésie québécoise des origines à nos jours, souvent rééditée, et d’une biographie, Gaston Miron, La vie d’un homme, parue chez Boréal en 2011. Son travail de critique et d’essayiste est orienté vers les mutations et les migrations de l’identité québécoise à travers sa littérature, et le désir de situer celle-ci dans le contexte plus large des Amériques, dans des ouvrages comme L’écologie du réel (1988), Intérieurs du Nouveau Monde.(1998) et Lectures des lieux (2004).  Ses essais lui ont valu plusieurs prix ou mentions, notamment le prix du Gouverneur général, le prix Victor-Barbeau de l’Académie des lettres du Québec, les prix Jean Éthier-Blais, et Gabrielle-Roy. Sur la littérature québécoise et les francophonies d’Amérique, il a présenté de nombreuses conférences au Québec, ailleurs au Canada et dans de nombreux pays étrangers : États-Unis, Irlande, France, Belgique, Italie, Pologne, Japon, etc.

Comme poète, il a publié une dizaine de recueils, dont Romans-fleuves, Lignes aériennes, Les verbes majeurs et L’espace caressé par ta voix, parus aux Éditions du Noroît. Plusieurs de ses recueils ont été traduits en anglais et couronnés par des prix, dont celui du Gouverneur général et du Festival international de Trois-Rivières. Outre ses participations à de nombreuses activités littéraires (collaboration à des revues, à des jurys, lectures publiques de poésie, émissions de radio, etc.), il est engagé depuis 2010 dans le programme Les voix de la poésie, un concours de récitation et d’initiation à la poésie dans les écoles secondaires du Québec et du Canada. L’ensemble de son œuvre lui a valu le prix Athanase-David en 2005 et sa contribution à la littérature québécoise et à la langue française a été soulignée par l’Ordre du Canada, l’Ordre national du Québec et l’Ordre des francophones d’Amérique. Il est aussi membre de la Société royale du Canada.

BIBLIOGRAPHIE
  • Géographies du pays proche. Poète et citoyen d’un Québec pluriel (essai), Boréal, « Papiers collés », 2022, 251p.
  • Kilomètre zéro (abécédaire), Trois-Rivières, Le Sabord, 2019, 67p. / Ces poèmes sont d’abord paru dans Vraie demeure. Abécédaire, exemplaire unique avec vingt-six gouaches de Lucie Lambert, non paginé, Vancouver, Éditions Lucie-Lambert, 2018.
  • L’espace caressé par ta voix (poésie), Éditions du Noroît, 2019, 109p.
  • La dureté des matières et de l’eau (poésie), Éditions du Noroît, 2015, 110p. / Traduction anglaise : Don Winkler, The Hardness of Matter and Water, Vehicule Press, « Signal Editions », 2018,  109p.
  • Gaston Miron. La vie d’un homme (biographie), Éditions du Boréal, 2011, 900p.
  • Les verbes majeurs (poésie), Éditions du Noroît, 2009, 98p. / Traduction anglaise : Don Winkler, The Major Verbs, Montréal, Vehicule Press, « Signal Edition », 2012, 92p.  / Prix du Gouverneur général 2013 pour les œuvres traduites vers l’anglais.
  • La poésie immédiate. Chroniques 1985-2005, Québec, Éditions Nota bene, collection « Nouveaux Essais Spirale », 2008, 265p.
  • Le sens du soleil. Poèmes 1969-2002, Montréal, L’Hexagone, collection « Rétrospectives », 2005, 472p.
  • Lectures des lieux (essais), Montréal, Boréal, « Papiers collés », 2004, 270p.
  • Lignes aériennes (poèmes), Montréal, Éditions du Noroît, 2002, 112p. /  Traduction anglaise : Mirabel, par Judith Cowan, Montréal, Signal Editions, 2004, 106p. / Prix du Gouverneur général 2004 pour les œuvres traduites vers l’anglais.
  • Intérieurs du Nouveau Monde. Essais sur les littératures du Québec et des Amériques, Montréal, Boréal, « Papiers collés », 1998, 378p.
  • Romans-fleuves (poèmes), Montréal, Le Noroît, 1997, 93p. / Traduction anglaise : Romans-fleuves par Donald Winkler, Toronto, Exile Editions, 1998, 103p.
  • Des mondes peu habités (roman), Montréal, Boréal, 1992, 192p. / Traduction anglaise : Still Lives, novel, Winnipeg, NuAge Editor, 1997, 190p., traduit par J. Woodsworth.
  • L’écologie du réel. Mort et naissance de la littérature québécoise contemporaine, Montréal, Boréal, « Papiers collés », 1988, 243p. ; Réédition : Boréal Compact, 1999, 241p.
  • L’hiver de Mira Christophe (roman), Montréal, Éditions du Boréal Express, 1986, 220p.
  • Mahler et autres matières (poèmes), Montréal, le Noroît, 1983, 74p.
  • La poésie québécoise, des origines à nos jours, anthologie, en collaboration avec Laurent Mailhot, Montréal, Presses de l’Université du Québec et L’Hexagone, 1981, 714p. Rééditions : Montréal, l’Hexagone, coll. « Typo », 1986, 642p.; Montréal, L’Hexagone, coll. « Typo », 2007, 754p.
  • Couleur chair,(poèmes), Montréal, l’Hexagone, 1980, 92p.
  • Les mots à l’écoute, poésie et silence chez Fernand Ouellette, Gaston Miron et Paul-Marie Lapointe, essais, Québec, Les Presses de l’Université Laval, coll. « Vie des lettres québécoises », no 17, 1979, 294p. ; Réédition : Québec, Éditions Nota bene, « Visées critiques », 2002, 360p.
  • Épisodes (poèmes), Montréal, l’Hexagone, 1977, 70p.
  • Voies rapides (poèmes), Montréal, HMH, 1971, 112p.